Harmonium et Anches Libres
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 question de diapason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bastien Milanese
Admin


Masculin Nombre de messages : 1299
Age : 31
Localisation : Val d'Oise + Ariège
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: question de diapason   Lun 13 Avr 2009 - 16:59

A quelle époque le LA 440 a-t-il été le seul usité dans la facture d'harmonium et la facture musicale en général ?

Certains harmoniums de la même époque présentés ici-même semble différer sur ce point, bien qu'étant de la même époque...
Le diapason international ne fut décrété qu'en 1939 selon mes sources (et les arrétés ministériels en France donne la La à 435 en 1859)... mais il semble que de nombreux harmoniums ait été déjà à 440 Hz avant 1939. Peut-on supposer un accord de l'instrument à posteriori ?


Dernière édition par Bastien Milanese le Lun 13 Avr 2009 - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/bastien-milanese
Olivier Schmitt
Admin


Masculin Nombre de messages : 1165
Age : 36
Localisation : France, Lorraine, Moselle, région messine
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: question de diapason   Lun 13 Avr 2009 - 17:42

Le diapson à 435 Hz a été demandé par une commission présidée par H. Berlioz pour endiguer "la montée incessante du diapason". Les facteurs proposaient des diapasons différents pour leurs instruments. On trouve ainsi le diapason bas, le diapason normal et le diapason haut selon les utilisations.

Le diapason international est fixé en théorie à 440 Hz, mais tous les orchestres s'accordent sur les cuivres, qui sont entre 442 et 444 Hz pour plus de "brillance" (je dirais plutôt "aigreur")...

Un harmonium ancien en 440 Hz peut donc être soit au diapason haut, soit avoir été remonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olivierschmitt.free.fr
escolore



Nombre de messages : 337
Age : 71
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: question de diapason   Lun 13 Avr 2009 - 19:48

Peut-être faut-il parler de température?
Les Alexandre marqués DN sonnent à 440, on peut supposer que les facteurs intégraient une température supérieure à 15° pour l'usage normal des instruments...

A escolore, notre Baudet sonne à 435 avec un tempérament inégal: cas peu fréquent à notre avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Diapason normal   Lun 27 Avr 2009 - 18:26

Tout harmonium, Célesta ou Partition, commandé sans aucune mention, est exécuté au Diapason normal ( La = 870 vibrations) ( = 435 Hz, fvdg). Catalogue Mustel 1896. ( Copied from the catalog, that is why the French is impeccable alien
Revenir en haut Aller en bas
Bastien Milanese
Admin


Masculin Nombre de messages : 1299
Age : 31
Localisation : Val d'Oise + Ariège
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: question de diapason   Dim 8 Jan 2012 - 14:03

Nous en parlions ailleurs, et j'ai relevé quelques fait dans le journal "le luth français".

9 juin 1856 - société des fabricants de piano, conférence présidée par Savart.
extraits du compte rendu :
Citation :

Monsieur Montal cite de nouveaux faits (...) et s'étend en particulier sur les embarras survenus
aux concerts Musard par la présence d'un piano qui lui avait été demandé sans qu'il lui fût dit que
l'on devait l'associer à un harmonium de M. Debain, en sorte que quand les deux instruments se
trouvèrent en présence, le temps manquant pour les mettre d'accord, on dut se passer de l'un et de l'autre

Citation :
Monsieur Schmidt (...) rend compte des efforts faits en Prusse pour l'uniformité du diapason : il apprend
à l'assemblée que ce point est déjà réglé pour les musiques de régiment et pour les sociétés chorales

On y liste des différents diapasons de 1752 à 1854, dont ceux-ci
1834 - congrès de Sttutgart : 880Hz (soit évidemment La3=440)
1834 - Opéra de Paris, dont l'accordeur est la maison Pleyel : 880,94
Mais onze ans plus tard (1845), les pianos Pleyel sont accordés à 892 (La3=446)
Et au théâtre de Lille en 1848 et en 1854 La3=450,5

Un certain monsieur Bodin dit que le diapason usité "à ce jour" (1856) est de 898 (La3=449).
Selon lui
Citation :
Le chiffre le plus convenable, c'est celui qui a été choisi par les facteurs d'instruments
au congrès de Stuttgart, 880 vibrations par seconde.


Une lettre datée du 3 juillet de monsieur Montal, nous rappelle que son ouvrage intitulé
"l'Art d'accorder soi-même son piano" a été publié en 1836. On y trouve écrit :
Citation :
Trois diapasons étaient en usage autrefois : celui de l'Opéra, celui des Italiens, et celui de Feydeau ;
celui de l'opéra, le plus bas des trois, donnait vers 1839, 434 vibrations (...). Celui des Italiens (...) 435
(...) et celui de Feydeau (...) 438.
Maintenant [en 1836], il n'y a réellement que deux diapasons en usage ; celui des Italiens (...) qui donne 437 vibrations (...) ;
celui de l'Opéra et de l'Opéra-Comique (...) en donne 441 (..)
Le nombre de vibrations produits par chacun de ces diapasons a été déterminé par une température de 23 degrés centigrades,
au moyen d'une ingénieuse et importante sirène

La suite au prochain numéro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/bastien-milanese
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: question de diapason   Aujourd'hui à 3:54

Revenir en haut Aller en bas
 
question de diapason
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La question musicale du jour
» Question bête mais...
» [Question] Nom du chien de Tom et chien de Bill
» Question HiFi
» le diapason?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonium et Anches Libres :: L'Instrument :: Discussion générale-
Sauter vers: