Harmonium et Anches Libres
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Présentation d'une taupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentin93



Nombre de messages : 10
Age : 23
Date d'inscription : 11/07/2013

MessageSujet: Présentation d'une taupe   Ven 12 Juil 2013 - 11:54

Bonjour à tous!
Je tenais à me présenter et surtout à expliquer ma présence sur ce forum. Donc voilà, je suis étudiant sur la région parisienne en piano (DEM), orgue (DEM en cours) mais surtout... accordéon! Je parle bien sûr de l'instrument classique et pas du musette de Verchuren ou d'Yvette Horner! J'ai vu que vous aviez parlé à plusieurs reprises de cet instrument sans être trop méchants... J'aimerais en fait aider à pourvoir mon instrument d'un répertoire complet. Il faut savoir que, même s'il a été créé en 1829, il n'a acquis sa forme définitive que très récemment (1950-60). Donc nous avons un très beau répertoire pour la période moderne mais presque rien pour avant. Donc il faut adapter (et non transcrire) des choses. C'est déjà un peu fait mais j'aimerais être plus systématique. Surtout je ne veux en aucun cas concurrencer l'harmonium et les harmoniumistes mais seulement faire vivre un instrument et un répertoire qui peuvent bien s'agencer.
Je suis admiratif du travail effectué et j'aimerais bien jouer de l'harmonium aussi mais je n'ai pas le temps pour l'instant. En tout cas, vous voilà prévenu, tous les messages que je posterai seront dans un objectif de compréhension en vue d'une adaptation générale sur l'accordéon.
En espérant que je ne vous ai pas choqué, à bientôt, Valentin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
escolore



Nombre de messages : 337
Age : 71
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Lun 5 Aoû 2013 - 18:06

Pour autant que l'aie bien compris le problème de l'adaptation du répertoire à l'accordéon, il doit s'agir de réaliser les adaptations en fonction du type d'instrument. L'idéal me paraît être un instrument avec sons individuels à la main droite et à la main gauche avec registres variés de hauteur et de timbre. Dans ce cas, je suppose que n'importe quelle page écrite pour clavier peut s'exécuter sur l'accordéon.

Avec des accords pré-programmés à la main gauche, on rencontre la même difficulté que sur les harmoniums à accompagnement automatique genre "harmoniphrase".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin93



Nombre de messages : 10
Age : 23
Date d'inscription : 11/07/2013

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Mar 6 Aoû 2013 - 9:00

Bonjour,
Les deux cas de figures que vous présentez (à savoir, les accords préprogrammés à la main gauche et les deux claviers complètement chromatiques) sont disponibles sur un instrument de concert classique, grâce à un bouton à la main gauche qui permet de changer le clavier. Et vous avez tout à fait raison, à priori, toute pièce écrite pour clavier est jouable à l'accordéon. Mais pour le piano la pédale de résonnance, employée quasi systématiquement au 19e siècle, ne trouve pas d'équivalent à l'accordéon et pour l'orgue le gros souci est le pédalier. (Il a existé dans les alentours de Strasbourg un pédalier qui, manié par un joueur d'accordéon, permettait de faire entendre des notes pédales. Pas pour du Franck, néanmoins!) Par ailleurs des arrangements existe: j'ai déjà entendu des élèves du CNSMDP produire des interprétations de Chorals de Franck ou de pièces de Bach tout à fait convaincantes. J'aimerais pour terminer ajouter que mon idée n'est pas neuve, cela fait plusieurs années que l'on joue régulièrement les pièces de Franck ou la Messe de Rossini avec accordéon. Mais j'aimerais explorer ce répertoire d'une façon plus systématique, par une compréhension précise de l'histoire et du fonctionnement de l'harmonium. Mon objectif étant à terme que l'accordéon bénéficie d'un répertoire complet s'étendant sur trois siècles. Bravo pour votre courage si vous avez lu jusqu'ici et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuel



Nombre de messages : 399
Age : 62
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Mar 6 Aoû 2013 - 10:12

Bonjour,
J'avais déjà signalé le très beau disque de votre collègue Helmut C. Jacobs ici.
Votre démarche est légitime, et il est étonnant de ne pas la voir plus répandue... Le répertoire du piano et de l'orgue nécessite une véritable adaptation alors que celui pour harmonium l'est beaucoup plus facilement. Vous avez un prédécesseur, à Toulouse, Xavier Pasdeloup, accordéoniste, qui s'était intéressé au répertoire de l'harmonium et avait même fait son mémoire de master (il y a une vingtaine d'années) sur celui-ci.
Une question: avez-vous une coupure entre basses et dessus? Si ce n'est pas le cas, la musique pour harmonium d'art doit être plus difficile.
A contrario, les harmoniumistes qui voudraient jouer de la musique contemporaine devraient se tourner vers la musique pour accordéon.

Vous parlez de la messe de Rossini, cela me rappelle une anecdote: un chœur français bien connu m'avait proposé, pour un festival, ladite messe (avec accordéon) en signalant que le compositeur avait autorisé la substitution clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
escolore



Nombre de messages : 337
Age : 71
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Mar 6 Aoû 2013 - 11:02

Valentin93 a écrit:
      Par ailleurs des arrangements existe: j'ai déjà entendu des élèves du CNSMDP produire des interprétations de Chorals de Franck ou de pièces de Bach tout à fait convaincantes. J'aimerais pour terminer ajouter que mon idée n'est pas neuve, cela fait plusieurs années que l'on joue régulièrement les pièces de Franck ou la Messe de Rossini avec accordéon. Mais j'aimerais explorer ce répertoire d'une façon plus systématique, par une compréhension précise de l'histoire et du fonctionnement de l'harmonium. Mon objectif étant à terme que l'accordéon bénéficie d'un répertoire complet s'étendant sur trois siècles. Bravo pour votre courage si vous avez lu jusqu'ici et à bientôt.

Pour Franck, un des écueils majeurs pour l'organiste résulte de la grandeur des mains de l'auteur. Voir par exemple l'édition Dupré du 1er choral. A l'accordéon, ce problème n'existe pas. Je suppose qu'il en sera de même pour la partie de pédale d'orgue à adapter à l'accordéon.

Par contre ce qu'aucun autre instrument ne saura imiter ou égaler c'est l'orgue-célesta Mustel qui inclut le celesta, les anches à percussion, la double expression, l'expression aux pédales et les forte expressifs. Chacune de ces variables peut se moduler indépendamment des autres, un simple exemple, on peut jouer crescendo sur le celesta tout en réalisant un diminuendo sur le forte expressif de main droite et un sforzando sur celui de main gauche etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuel



Nombre de messages : 399
Age : 62
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Mar 6 Aoû 2013 - 11:16

C'est vrai, mais le répertoire pour orgue-célesta est plus que confidentiel... (d'ailleurs, le célesta est souvent ad libitum)
L'embûche essentielle du passage de l'harmonium à l'accordéon reste la double expression, quand celle-ci est requise par le compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin93



Nombre de messages : 10
Age : 23
Date d'inscription : 11/07/2013

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Mar 6 Aoû 2013 - 22:27

Tout d'abord, merci pour vos réponses. Je découvre cet instrument et il y a encore beaucoup qui ne me sont pas familières mais je vais faire de mon mieux pour me mettre au niveau rapidement!
Concernant Rossini, il me parait très improbable qu'il ait été d'accord puisque l'accordéon sur lequel sa musique peut être exécutée ne date que de 50 ans! A son époque l'accordéon n'était pas du tout fini...
La double expression est effectivement, non pas un problème, mais une interrogation. Si je m'aperçois qu'il n'est pas possible de faire entendre la pensée originale du compositeur, je déciderais (non pas d'une façon despotique mais apportant des résultats probants de recherche) qu'il ne faut pas jouer ces morceaux. Idem concernant les jeux de percussion.
La question de la coupure basses/dessus ne se pose pas, puisque j'ai deux claviers totalement autonomes. Au besoin on peut, notamment à la main droite, changer de jeux très rapidement grâce à des mentonnières.
Je vais me renseigner sur le mémoire de Xavier Pasdeloup, merci de l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
escolore



Nombre de messages : 337
Age : 71
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Ven 9 Aoû 2013 - 9:04

August Reinhard donne une piste pour exécuter sur un instrument plus moderne (l'harmonium de son époque) des pages penséess pour des instruments très voisins. Exemple: le concertino de Weber pour harmonichorde et orchestre qu'il édite pour harmonium et orchestre. Cette pièce doit très bien s'adapter à l'accordéon.
Quant à Rossini son instrument de référence semble avoir été le Poïkilorgue de Cavaillé-Coll, depuis qu'il l'avait entendu à Toulouse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuel



Nombre de messages : 399
Age : 62
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Ven 9 Aoû 2013 - 14:18

Je ne crois pas que l'on puisse parler de piste pour l'édition par Reinhard en 1893, de l'Adagio und Rondo de Carl Maria von Weber, car il se contente de reprendre l'édition posthume de 1861, en supprimant, précisément, les indications de registration d'harmonium (non originales puisque l'œuvre est écrite pour l'"harmonichord" de Kaufmann, qui n'est pas un instrument à anches libres -ne pas confondre avec l'harmonicorde de Debain) et les parties du soliste dans les tutti.
En revanche, Reinhard étant un adepte de l'écriture sans registrations, ses compositions et arrangements sont jouables à l'accordéon.

Pour Rossini, l'épisode du Poïkilorgue est important (pour information) mais il écrivit surtout plusieurs œuvres pour l'harmonium et donna son approbation pour l'harmonicorde (de Debain, cette fois!): "9 mai 1856, Monsieur Debain, J'ai entendu avec un véritable plaisir votre nouvel instrument l'harmonicorde, c'est une fort belle invention qui ne peut manquer d'être bien accueillie dans le monde musical" (La France musicale, 1856, n°14, p. 107, cité par Dieterlen, p. 585).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
escolore



Nombre de messages : 337
Age : 71
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Dim 11 Aoû 2013 - 9:16

Justement, c'est cette piste d'instruments voisins qui permet d'adapter la musique d'instruments disparus à l'harmonium ou à l'accordéon.
Les cordes de l'harmonichorde de Kaufmann sont mises en vibration par des cylindres, de là une attaque molle comparable à celle de l'anche libre. on peut de même adapter la musique de glassharmonika pour la même raison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clarabella



Masculin Nombre de messages : 155
Age : 51
Localisation : Sud-Landes
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Ven 30 Aoû 2013 - 15:27

Moi, j'aimerais bien jouer celà à l'harmonium !




Fred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orguedecinema.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation d'une taupe   Aujourd'hui à 1:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation d'une taupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opéra de Paris - 2009/2010 (Présentation de la saison)
» Opéra de Lille - Saison 2008-2009 Présentation
» SONO LIGHT (Alsace) Présentation:
» inscription rime avec présentation
» Présentation de DJ-F.A.B

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonium et Anches Libres :: Discussions :: Buvette-
Sauter vers: