Harmonium et Anches Libres
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 restauration d'un harmonium (marque inconnue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
o00colin00o



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 18/09/2014

MessageSujet: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 18 Sep 2014 - 15:42

Bonjour à tous!
J'ai récemment récupéré un petit harmonium qui trainait dans l'église de mon village, et qui allait partir aux encombrants
Je me suis donc inscrit sur ce forum afin de trouver quelques conseils pour la restauration, car je n'ai que quelques maigres connaissances là-dedans

voilà une photo de la l'instrument (désolé pour le contre jour, c'était compliqué de le bouger tout seul...)

il manque le capot au-dessus du clavier à gauche, celui-ci est tombé lors du transport

vue de l'arrière:


Il manque le médaillon du facteur. On voit l'emplacement sous le couvercle, juste en-dessous du pupitre. Du coup, impossible pour moi de connaitre le facteur, ni la date de fabrication
y a-t-il un moyen de savoir cela? Est ce que beaucoup de facteurs "signent" leur instrument avec une pièce ronde? à priori j'ai plus souvent vue des étiquettes rectangulaire

les différents problème que j'ai remarqué en essayant de jouer dessus sont:
-les soufflets qui ne sont plus étanches (et à voir comment il sont été rafistolé avec du scotch, cela ne m'étonne pas)
-les tirants de registre sont pour certains capricieux, et le jeu d'expression reste bloqué. A mon avis cela vient d'un problème de ressort ou de rouille
-"l'ivoire" se décolle sur beaucoup de touches. Par contre, les différentes mécaniques du clavier et les soupapes ont l'air en bon état à l'écoute

Après un gros dépoussiérage au compresseur, j'ai commencé à démonter les différentes pièces pour y voir un peu plus clair. La plupart des vis sont rouillées, et certaines sont même tordues.
Voilà une photo vue de dessus, sans le clavier et les sommiers (je ne suis pas sur du terme, mais ce sont les pièces qui portent les différents jeux d'anches)


J'ai été étonné de voir qu'il n'y avait qu'un seul jeu d'anches pour les graves, alors qu'au-dessus du clavier, il y a un tirant pour le cor anglais et un pour le jeu doux
Si je comprend bien le jeu doux correspond à l'arrivée d'air de plus petit diamètre? ce qui permet ainsi d'avoir un son moins timbré, et moins fort?
Certaines pièces de métal en haut de la photo sont grippées, c'est donc de là que vient le problème des tirants
On voit également en haut de la photo que le bois est fendu, ce qui doit surement poser des problèmes d'étanchéité avec le réservoir. Connaissez-vous une solution pour les planches de bois fendu?
Je n'ai pas pu prendre de photo des hanches, mais celles-ci ont l'air en bon état, mis à part quelques une qui sont oxydées

Pour la suite du démontage je me heurte à un problème. Beaucoup de vis sont bloquées, et je n'ose pas forcer de peur d'abimer la tête et de ne plus pouvoir les retirer.
J'ai pourtant essayer des les serrer très légèrement avant de dévisser mais rien à faire.
Quelle solution j'ai contre cela? Surement chauffer, mais avec quoi? J'ai peur d'abimer le bois...

Une fois que j'aurai réussi à tout démonter, je traiterai les différentes pièces contre les xylophages, car il y pas mal de trous, et j'ai pu remarquer des coulures
Je prévois ce week-end de retirer la rouille sur les pièces en métal, notamment sur la barre qui sert à la transposition du clavier, car celui-ci bloque. Je compte faire ça avec de l'acide chlorhydrique + brosse métallique. Y a-t-il une meilleure solution? Je pense par exemple à l'électrolyse, mais ça a l'air beaucoup plus long.

Pour ce qui est des soufflets, je ne sais vraiment pas comment je vais faire^^
A priori les seule chose encore exploitable dessus sont les planches. Connaissez-vous un moyen pas trop compliqué pour pouvoir les refaire?

voici une photo de plus près (juste pour rigoler^^)



Voilà voilà ça fait beaucoup de questions, et je vous remercie par avance d'avoir eu la patience lire ce post
Je suis conscient que cet harmonium ne présente pas forcément grand intérêt pour vous, car il est vraiment en mauvais état, et ça n'a pas l'air d'être un instrument d'une facture particulière ou rare. Mais votre aide pourrait grandement m'aider
Si j'ai décidé de le récupérer et de le restaurer, c'est juste que je suis musicien, et que c'est pour moi un bon moyen de m'intéresser au fonctionnement et à l'histoire d'un instrument peu connu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
escolore



Nombre de messages : 337
Age : 71
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 18 Sep 2014 - 16:28

Bonjour, peut-être avez-vous déjà découvert un numéro de série (près de la charnière du couvercle à droite ou à gauche).

Peut-être prouvez-vous nous en dire plus au sujet de l'emplacement vide du médaillon? (circulaire? diamètre?)

Sous toutes réserves ce pourrait être un Rodolphe fils et Debain mais à confirmer avec le numéro de série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
o00colin00o



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 18/09/2014

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 18 Sep 2014 - 17:59

merci pour cette réponse!

je ne suis pas chez moi la semaine, j'aurai donc accès à l'harmonium qu'à partir de demain
le médaillon est parfaitement circulaire, pour le diamètre j'ai du mal à me souvenir
Je posterai une photo demain

Effectivement j'avais remarqué qu'il y avait un numéro de série gravé dans le bois
celui-ci pourrait-il me renseigner un peu plus sur la date? si oui comment?

j'ai également vue sur certaines pièce des choses écrites. Est ce que cela arrivait aux facteurs de signer leur instrument en plus de l'étiquette? ou alors est-ce juste un code d'atelier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
escolore



Nombre de messages : 337
Age : 71
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 18 Sep 2014 - 20:39

S'il s'agit bien d'un Rodolphe Fils et Debain, sa numérotation s'insérera facilement au milieu des autres h. référencés. Le fait que le médaillon ait été circulaire ne contredit pas cette attribution éventuelle.
Toutes les autres marques éventuelles peuvent éventuellement conforter ces observations.
Il sera alors possible de rechercher la référence du modèle dans un des catalogues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanyves



Masculin Nombre de messages : 204
Age : 58
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Ven 19 Sep 2014 - 7:30

il y a du travail semble -t-il mais rien n'est impossible dans le domaine des harmoniums.
Avec de la patience et en utilisant les conseils de ce forum, c'est faisable.
Tous les éléments de ces instruments sont forcément traités en détails quelque part ici. Chacun, en fin de compte, se trouvant toujours devant les mêmes problématiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu



Masculin Nombre de messages : 1021
Age : 38
Localisation : Toulouse & sud-Aveyron
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Ven 19 Sep 2014 - 9:40

Bonjour Colin, et bienvenue !

En effet, beaucoup des problèmes sur votre instrument ont été évoqués ici ou là dans cette rubrique "restauration" du forum.
Ensuite, je suis d'accord avec Escolore, votre instrument ressemble à un Rodolphe et Debain, notamment au niveau de la niche des pédales.

Enfin, comme le dit Jean-Yves, sur les harmoniums, quasiment tout est réparable, tant la technologie est aboutie et en même temps utilise des matériaux toujours disponibles (bois, peau, colles animales, feutres). Le seul souci est en générale le remplacement des anches (là, par contre, plus de pièces neuves !).

Bon courage !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
o00colin00o



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 18/09/2014

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Ven 19 Sep 2014 - 23:03

merci pour ces réponses, cela m'éclair beaucoup

effectivement en regardant des photos d'harmonium rodolphe, j'ai l'impression de retrouver souvent des similitudes avec le mien, comme les poignets sur les cotés, pédales, écritures sur les registres... enfin peut-être que je me fais des idées^^

voici une photo de l'emplacement du médaillon avec une pièce de 50centimes à coté, pour avoir une idée de la taille:


Le numéro de série est 23139. En supposant que c'est un harmonium rodolphe fils et debain, et en se référant à cette page : http://harmonium.forumactif.org/t1565-datation-des-rodolphe?highlight=rodolphe+fils+et+debain
Je peux donc supposer que l'instrument a été fabriqué entre 1894 et 1895? il y a parfois des numéros qui ne vont pas dans l'ordre, c'est pour cela que je me pose la question

j'ai testé ce soir sur une pièce de métal rouillé, bain à l'acide chlorhydrique (30min) et électrolyse (un peu plus de 1h)
L'acide chlorhydrique s'avère un peu plus efficace, mais j'ai un peu peur car j'ai déja eu des problèmes en l'utilisant sur d'autres métaux (l'acide avait attaqué légèrement le métal en plus de la rouille)
Je ferai du coup une électrolyse sur toutes les pièces en métal demain. Est-il courant de mettre une protection contre la rouille sur les pièce en métal des harmoniums? je pense soit à une peinture, soit à une galvanisation

J'ai toujours ce problème des vis qui ne veulent pas se dévisser. J'ai essayer de chauffer au fer à souder, puis au fer rouge, mais ça ne bouge pas
Y a-t-il autre chose à essayer ou est ce que je n'ai plus qu'à percer si je veux les enlever?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanyves



Masculin Nombre de messages : 204
Age : 58
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Sam 20 Sep 2014 - 7:25

Pour les vis récalcitrantes...
j'ai réussit à enlever les plus dures avec une mini pince coupante. En fait si l'on parvient à accrocher la tète de la vis avec la pince
ca peut marcher. Quelques petit coups de marteau (et un petit tournevis) sur la vis permet aussi de la décoincer du bois. Néanmoins, si elle doit casser, elle cassera.
Je ne suis pas certain de l'efficacité de chauffer la vis bien que je l'ai fait souvent mais sans être certain que c'est efficace vraiment.
Si elle casse, on peut toujours repositionner l'anche un peu plus haut ou bas et repercer le sommier.
Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu



Masculin Nombre de messages : 1021
Age : 38
Localisation : Toulouse & sud-Aveyron
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Sam 20 Sep 2014 - 13:55

Chauffer la vis, c'est le meilleur moyen de la retirer sans la casser dedans. Cela rompt la gangue de rouille et de bois qui s'est formée au fil des ans. Hélas, bien chauffer la vis n'est pas facile...
Je sais que Louis Huivenaar utilise un chauffe-clou de cordonnier, avec une pince-paire d'électrodes. L'effet joule du courant à bas voltage et haut ampérage dans la tête de la vis la chauffe au rouge quasi-instantanément. Mais ces appareils sont chers (dans les 300€) et pas faciles à trouver.
La version plus simple mais moins efficace, c'est de modifier un fer à souder de type "boucle de courant", remplacer la boucle par deux électrodes et faire passer directement le courant dans la tête de la vis.
Ce n'est pas aussi puissant que l'outil que j'ai décrit, mais déjà plus efficace que le fer à souder électrique en chauffage par contact thermique.


Dernière édition par Mathieu le Lun 22 Sep 2014 - 9:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mathieu



Masculin Nombre de messages : 1021
Age : 38
Localisation : Toulouse & sud-Aveyron
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Sam 20 Sep 2014 - 14:01

J'oubliais...
Du point de vue du chimiste, je déconseille l'usage de l'acide chlorhydrique, à moins de rincer avec une solution d'une base faible type bicarbonate de soude. Vous risquez de mal rincer l'acide et d'accentuer l'attaque de la rouille. Sans parler des soucis de dérapages de l'attaque...
Pour ma part, je me borne aux techniques "sèches" et traditionnelles : brosse métallique (montée sur une perceuse-colonne)  et cire d'abeille (ou rustol dans les cas extrêmes). Je réserverais l'électrolyse aux cas d'attaque très avancés.

Pareil, pour l'acide, si vous galvanisez et qu'il reste des traces de chlorures, vous risquez une reprise de l'attaque plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
o00colin00o



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 18/09/2014

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Mar 30 Sep 2014 - 20:35

Je n'ai pas énormément de temps les week-end pour m'occuper de cet instrument, mais voici un post pour présenter mes avancées

Pour la rouille sur les pièces de métal, j'ai alterné électrolyse et brosse métallique sur perceuse
J'ai essayé (juste pour tester) de faire uniquement la méthode mécanique, mais j'ai vite abandonné. Après électrolyse, la rouille se décolle toute seule, et de plus, elle permet d'attaquer les endroits difficile d'accès avec la brosse

J'ai également trouvé une solution pour les vis coincées!

Pour celles dont la tête dépassé, j'ai passé un coup de scie a métaux dans l'encoche. On peut ainsi utiliser un tournevis plus gros, plus large, et l'enfoncer plus profondément. Bref on augmente la surface de contacte entre la tête de vis et le tournevis, et cela évite de "creuser" dedans. Voici une petite photo pour illustrer:

Mais cela ne suffit pas, il faut également alterner vissage et dévissage, et préférer mettre des à-coups plutôt qu'une force continue
Avec cette méthode, j'ai réussi à enlever presque toutes les vis à tête bombée (juste une dernière récalcitrante...)

Pour les vis à tête fraisée, j'ai pris un vieil embout de visseuse, dont j'ai limé le bout en biseau. Avec un marteau, j'ai enfoncé cet embout jusqu'à ce qu'il tienne tout seul dans la vis. Je n'ai eu plus qu'à le rentrer dans le mandrin de la visseuse et de tourner à la vitesse minimum (en alternant vissage et dévissage)
Pareil, j'ai enlever presque toutes les vis qu'il restait avec cette méthode (sauf une...)

J'ai remarqué une espèce de signature derrière le sommier, seulement celle-ci est au crayon à papier et a du mal vieillir. On peut distinguer 25/39 suivie de la signature, par contre j'arrive a distinguer la forme, mais pas les lettres. Je mets un petite photo, si par hasard quelqu'un reconnait... On ne voit pas grand chose avec le flash, j'essayerai d'en refaire une ce week-end à la lumière du jour, et avec un vrai appareil photo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanyves



Masculin Nombre de messages : 204
Age : 58
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Mer 1 Oct 2014 - 7:34

et oui, ces fichues vis des anches qui collent.. terribles à enlever sans tout casser.
Mais on ne parle des jeux verticaux pour lesquels, pour l'heure, je n'ai pas de solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
o00colin00o



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 18/09/2014

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Mer 15 Oct 2014 - 22:48

Voici quelques nouvelles de l'instrument

J'ai démonté tous les tirants ainsi que la pièce métallique à laquelle ils sont attachés (je ne connais pas le nom). En effet, la rouille s'étant accumulée dessus, celle-ci ne coulissaient plus bien dans leur encoche et cela bloquait certains tirants.



J'ai également enlevé la table des soupapes car certaines bloquaient en position ouverte:


Elles ont l'air en bon état, et le ressort, quoiqu'un peu dur, fait son boulot. Du coup le problème ne peut venir que des tiges appuyant sur les soupapes. Sauf que celle-ci n'opposent aucune résistance lorsque je les bouge à la main (même sans forcer). Je sèche un peu là...
Quelqu'un aurait-il déjà rencontré ce problème? Il y a peut-être quelque chose que je n'ai pas encore considéré?

En retirant la table des soupapes, j'ai eu la bonne surprise de tomber sur deux petits mots de personnes qui ont rénové l'harmonium:





Quelqu'un a-t-il déjà entendu parler de ces noms? Des recherches sur Schoutheer m'ont régulièrement conduit à la ville de Dunkerque dans le Nord-Pas-de-Calais (même région que l'église ou l'harmonium a été récupéré). Pour l'autre nom, je n'arrive pas à le lire...

J'aimerais retirer les soufflets pour pouvoir les réparer. Seulement, la peau est collé sur une planche solidaire du meuble.
Est-il possible de la décoller sans trop la détériorer, et de la réutiliser ensuite? J'ai pensé au décapeur thermique

Je vous remercie grandement car c'est impressionnant la vitesse à laquelle on obtient des réponses de qualité sur ce forum. C'est quelque chose de très agréable, qu'il est parfois rare de trouver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanyves



Masculin Nombre de messages : 204
Age : 58
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 16 Oct 2014 - 7:23

Pour décoller les peaux, j'utilise en effet un décapeur thermique avec ... douceur!
Ce sont des colles à chaud, donc qui se liquéfient à partir de 70°, il me semble. Donc c'est assez rapide.
Le seul truc c'est de recoller de la même manière, avec les mêmes colles pour penser au rattrapages futurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Lavabre



Masculin Nombre de messages : 350
Age : 70
Localisation : Miremont (sud de Toulouse)
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 16 Oct 2014 - 8:49

N'espérez pas "récupérer" une peau, une fois chauffée : la peau cuit à une température à peine supérieure à 50°C et devient inutilisable.
Moralité : toute peau décollée doit être remplacée par de la peau neuve !

Plutôt qu'un décapeur thermique, j'utilise un vieux fer à repasser avec patte-mouille.

L'ensemble soufflerie doit pouvoir être sorti du meuble. Il doit y avoir des vis qui fixent la "planche solidaire du meuble" sur ce dernier.

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu



Masculin Nombre de messages : 1021
Age : 38
Localisation : Toulouse & sud-Aveyron
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 16 Oct 2014 - 9:51

J'allais dire comme Dominique : la peau ne se recycle pas.
C'est parfois dommage en apparence, mais sauf cas exceptionnel, il vaut mieux la changer, car les peaux anciennes, après un siècle de bons et loyaux services, sont souvent trop affaiblies pour supporter de reprendre du service sérieusement.
Elles se déchirent rapidement à l'usage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
o00colin00o



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 18/09/2014

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 16 Oct 2014 - 10:17

Merci pour ces réponses!

Quand vous dites l'ensemble soufflerie, cela comprend la planche avec le soufflet réservoir + celle avec les 2 petits soufflets? ou alors ce sont 2 éléments séparés?
J'ai effectivement vue des photos ou les deux étaient démontés séparément, mais dans mon cas, il y a les porte-vents qui les relient. Ceux-ci sont collés avec de la peau, et j'aimerais dans la mesure du possible, ne pas les retirer pour l'instant, car ils n'ont pas l'air en mauvais état. En fait, même pour le soufflet réservoir, la peau est encore bien, ce sont juste les planches qui se sont craquées et fissurées avec le temps.

D'ailleurs à ce propos, il y a du papier qui recouvre le soufflet réservoir et les porte-vents. J'ai lu quelque part que c'est pour assurer l'étanchéité car l'air passe entre les fibres de bois?
Est-ce un papier spécial? Si oui, est-ce que ça se trouve encore facilement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
o00colin00o



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 18/09/2014

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 16 Oct 2014 - 10:31

Je viens de voir le message de Mathieu.

Je m'en résous donc a changer les peaux. C'est vrai que sur les soufflets la peau travaille car elle bouge, et elle ne peut donc plus être aussi efficace après 100 ans. Par contre, la question que je me pose c'est pour les porte-vents. La peau n'assure que la fonction de joint, et elle n'a pas d'action mécanique. Est-ce donc aussi indispensable de la changer?
Dans l'absolument je pense que la réponse est oui, mais vue l'ampleur de rénovations et le temps que je dispose, je préfère me limiter pour l'instant au minimum, quitte à revenir plus tard sur certains éléments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu



Masculin Nombre de messages : 1021
Age : 38
Localisation : Toulouse & sud-Aveyron
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 16 Oct 2014 - 11:05

Pour ce qui est du bloc soufflerie, pas besoin de désolidariser la partie caisse à vent/réservoir de la partie table des pompes/pompes.
Ce qui fait la liaison mécanique - comme vous l'avez observé- et l'essentiel de l'étanchéité des porte-vents, c'est le collage des porte-vents sur la tranche, pas vraiment la peau qui n'est là que pour garantir la complète étanchéité. Donc à moins qu'elle soit vraiment morte, rongée, moisie, etc. pas besoin de la changer à mon avis.
Je pensais plutôt aux peaux des pompes, qui travaillent beaucoup. Souvent, même la réserve n'a pas besoin d'être repeaussée.
Quant au papier, on peut utiliser du kraft, bleu pour rester dans les tons 'origine. Sinon, certains facteurs utilisent du papier "Ingres" bleu.
Se lancer dans la réfection des pompes est un sacré boulot, et il faut prendre son temps, pour obtenir un beau résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
o00colin00o



Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 18/09/2014

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 16 Oct 2014 - 11:32

Le kraft est utilisé comme papier cadeau je me trompe? Ca ne devrait pas être très compliqué à trouver
Pour les pompes, c'est sur, tout est à refaire. Le réservoir, comme je l'ai dit, ce n'est pas tant les peaux, mais plutôt les planches qui sont mal en point (d'ou l'idée de récupérer les peaux...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaakko Järvelä



Masculin Nombre de messages : 79
Age : 43
Localisation : Kaustinen, Finland
Date d'inscription : 04/09/2011

MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Jeu 16 Oct 2014 - 13:27

I have made screw heater by my self and it's pretty easy to use and make. I saw Mr. Huivenaar's device while visiting his shop last year and had idea how to make similar.
All you need is approx 2VAC and 60-80A current. More current is better but too much ain't good either. The one I made has more than 200A capability, but that is suitable also for heating large nuts and bolts when attached still to car. I have parts for smaller 80A version also in stock. Price depens on your electronics skills and surplus box of old transformers. Easiest is to use toroidial transformer and couple meters of min of 6mm2 copper wire. Too high voltage 4VAC and above makes sparks to fly while connecting cables to screw.
I can take some pictures and write short guide if someone wants to try. BUT I'm not going to be reponsible of burned house or curly hair Smile.

BR, Jaakko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: restauration d'un harmonium (marque inconnue)   Aujourd'hui à 20:10

Revenir en haut Aller en bas
 
restauration d'un harmonium (marque inconnue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duo piano & harmonium
» Restauration de poupées
» Restauration de deux Piper en tole JOUSTRA F-PIPER77 & JC-75
» Klira (Marque Allemande)
» help restauration de basse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonium et Anches Libres :: L'Instrument :: Fonctionnement et restauration-
Sauter vers: