Harmonium et Anches Libres
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Harmoniums canadiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ian Thompson



Nombre de messages : 18
Age : 76
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Harmoniums canadiens   Ven 27 Jan 2012 - 17:21

D. Stuart Kennedy, organiste at organophile de Calgary, Canada, a écrit dans le journal "The Organ"
(no. 169, vol XLIII, juillet 1963, p19 à 26) un article intitulé "The Lowly 'Armonium", où il décrit quelques orgues à anches de facture canadienne, dont la plupart venaient d'Ontario et avaient la soufflerie aspirante. Ici en Angleterre on voit souvent les Bell, Karn, Dominion et Doherty et, moins fréquemment, les Thomas et Sherlock Manning. Il y avait bien sûr beaucoup d'autres facteurs. Mais il évoque aussi un Québecois anonyme (French-Canadian---make unknown) qui a l'air d'un instrument sérieux. La composition:
Soubasse 16'
Bourdon 16'
Salicional 8'
Fl Harmonique 4'
Piccolo 2'
Voix Aeoline 2' ondulant
Bass Coupler
Vox Humana
Treble Coupler
Piccolo 2'
Fl Harmonique 4'
Voix Céleste 8' ondulant
Salicional 8'
Bourdon 16'
Corophone 32'
Il paraît selon ces noms des registres qu'il y avait 6 jeux réels de chaque côté, sans un seul tirant factice.
Étendue de clavier: f-f, cinq octaves. Coupure e/f, soit 24/25. Sans aucun doute un aspirant.
La présence d'un jeu 32' dans les dessus d'un instrument f-f est rare. Il y a en avait quelques modèles allemands (notamment Hörugel) et j'ai vu au Japon un Yamaha (visiblement inspiré de Hörugel) à la même caractéristique.
À la page 191 du Reed Organ Atlas (1998) de Robert F Gellerman il y a un paragraphe sur Pratte Piano Co, établie à Montréal en 1875 par Louis-Étienne-Napoléon Pratte. "En 1912 la maison a introduit un harmonium à clavier transpositeur." Cet instrument devait être un harmonium proprement dit; autrement Gellerman n'aurait pas utilisé le mot "harmonium". En plus, les aspirants à transpositeurs n'étaient pas du tout communs.
Note linguistique presque hors sujet:
L'omission du H initiale ('Armonium) dans le titre de l'article de Kennedy signale le dialecte des pauvres gens qui n'avaient pas le moyen de se payer un orgue à tuyaux pour leur petite église. Ainsi Kennedy se moque des moqueurs de l'harmonium. Je crois cependant qu'il a emprunté ce titre d'Angleterre, parce que les Canadiens anglophones n'oublient pas leurs H.
Si quelqu'un sait quelque chose au sujet des harmoniums foulants canadiens, je lirai son postage avec beaucoup d'intérêt. Merci à l'avance!
Ian

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ofacteur



Nombre de messages : 6
Age : 44
Date d'inscription : 02/06/2011

MessageSujet: canada   Sam 20 Oct 2012 - 20:43

Bonjour,
Je fouille beaucoup dans le marché au Québec. C'est vrai quà Montréal, il y avait plusieurs dealers d'instruments a anches libres au XIXe. Pratte, et aussi Langelier. Les deux importaient toutes sortes de claviers, en pochoir. Jai deja travaillé sur deux Estey, dont la plaque disait juste Pratte. Des Estey avec transpositeur a la francaise! Seule linstrument a 2 claviers a St Paul dAbbottsford est a pression. Mais, ce sont des anches a aspiration tournées a l'invers! (un ajout qui date de 1873 env) Je suis toujours a la recherche d'instruments foulants qui vient d'ici.
Dean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Harmoniums canadiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hail the Villain, les canadiens qui montent
» Organo Pleno
» CLASSEMENT GENERAL actuel des dj's
» Mes trois harmoniums
» Guitare du luthier Canadien "Linda Manzer"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonium et Anches Libres :: L'Instrument :: Discussion générale-
Sauter vers: